Vous êtes ici : FR > Développement Durable > Géothermie de moyenne profondeur projet: Energeô La Côte

Développement Durable

Géothermie de moyenne profondeur : projet Energeô La Côte

Le projet de géothermie EnergeÔ La Côte vise à exploiter la chaleur naturelle du sous-sol de la région par pompage des aquifères de moyenne profondeur (-2200 m) dans un premier temps et profonds (-5000 m) dans un deuxième temps. Le rendement pourrait permettre de produire non seulement de l’énergie thermique (exploitation en cascade) mais aussi de l’énergie électrique. Ce concept se calque sur un modèle éprouvé qui consiste à extraire l’eau chaude du sous-sol par le biais de deux forages profonds (doublet production-réinjection). Cette exploitation est exempte de stimulation des sols (roches fissurées artificiellement), ce qui a pour avantage de garantir la stabilité des terrains concernés.

Identification de quatre sites de La Côte

S’appuyant sur un rapport d’évaluation du potentiel géothermique du canton de Vaud, quatre sites de La Côte ont été identifiés comme favorables d’un point de vue géologique et intéressants en termes de besoins en approvisionnement de chauffage : Gland/Vinzel, Nyon, Aubonne et Etoy.

Un développement en plusieurs étapes

Après avoir démontré que le projet était viable sur ces sites, une seconde étude a permis la localisation exacte des failles et leur profondeur pour des forages exploratoires futurs. Une parcelle située sur la commune de Vinzel a été retenue par les études préparatoires pour procéder à un premier forage de moyenne profondeur. La chaleur ainsi récupérée permettra d’alimenter des chauffages à distance, notamment celui de l’éco-quartier Eikenøtt à Gland, déjà équipé pour être alimenté par une installation géothermale.

Plus d'informations sur le premier forage

Une solution respecteuse de l'environnement

Ce type d’installations présente de nombreux avantages : aucune combustion, aucune émission de gaz à effet de serre et aucune substance dangereuse transportée ou stockée en surface. Leur impact sur le paysage est par ailleurs minime puisque les équipements visibles sont très réduits, l’essentiel se trouvant en sous-sol. Ce procédé de production énergétique est par ailleurs particulièrement prometteur puisque ces flux d’eau chaude sont présents sur toute la planète et en quantité sans cesse renouvelée.

Les partenaires

Pour mener à bien ce projet, un consortium a été créé entre SEIC, Ville de Nyon, la Société Electrique des Forces de l’Aubonne (SEFA) et Romande Energie SA. En plus de la Commune de Gland, les Communes d’Aubonne, d’Etoy et de Nyon ont soutenu financièrement les études préliminaires. L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) et le Service cantonal vaudois de l’énergie (SEVEN) ont également participé en subventionnant à hauteur de 40% l’étude géophysique du projet. 

Vers le site officiel

EnergeÔ devient une société anonyme

EnergeÔ La Côte annonce un premier projet de géothermie de moyenne profondeur à Vinzel