Vous êtes ici : FR > Développement Durable > Eikenøtt > Interview du Facility Manager

Développement Durable

L’éco-quartier d’Eikenøtt accueille ses premiers résidents

Interview de Timothy Poretti,
Facility Manager à Eikenøtt

Parlez-nous de votre première prise de contact avec un locataire.

Lorsqu’un résident prend possession de son logement, mon rôle est de le rencontrer. C’est l’occasion d’un premier contact puisque nous serons amenés à nous revoir mais aussi celle de présenter et de passer en revue le « welcome pack » qui lui explique l’historique du projet d’Eikenøtt, le règlement et la philosophie de l’éco-quartier ainsi que la fonction des installations présentes dans son appartement.

Et pour le volet technique, les installations, qu’en est-il ?

Responsable de l’entretien des bâtiments, mon rôle consiste aussi à donner des informations techniques aux résidents. Je leur explique notamment le fonctionnement des installations : l’éclairage, l’électroménager, les réseaux mais aussi et plus largement l’électricité, l’eau et le chauffage. Chaque appartement est par ailleurs équipé d’une tablette électronique, une interface grâce à laquelle les locataires peuvent visualiser et gérer leur propre consommation d’énergie.

Cela veut dire que les résidents ont un impact sur leur consommation énergétique ?

Oui, en partie. Grâce à cette tablette, ils peuvent prendre la mesure de leur consommation réelle et comparer par exemple son évolution à travers le temps, se fixer des objectifs de consommation, régler des consignes de température pour le chauffage au sol.

Pour quel résultat au final ?

Mis à part le fait que cela peut réduire leur facture mensuelle, cet outil a également une autre utilité : il sensibilise les gens à une utilisation durable et responsable des ressources même si certains ne voient dans cette tablette qu’un gadget.
Toutefois, les gens qui ont décidé de venir habiter à Eikenøtt parce qu’ils adhèrent à la philosophie de l’éco-quartier se montrent très positifs.

Quels échos avez-vous des premiers locataires ?

Ils sont satisfaits et apprécient particulièrement le confort de ces nouveaux logements. Le choix des matériaux, les appareils électriques répondent aux plus hauts standards technologiques. Ils sont également peu gourmands en énergie. Les installations intérieures de la SEIC sont parfaitement adaptées aux besoins actuels, comme la fibre optique. Cela ouvre de nombreuses possibilités en matière de multimédia et les services proposés par la SEIC dans ce domaine sont jugés très attractifs.

Etant en charge de l’entretien des infrastructures, quel est votre rôle par rapport aux installations du type panneaux solaires, chauffage à distance, chaudière à bois et éclairage du quartier ?

Toutes ces installations ont été mises en place par SEIC. Elles sont gérées et entretenues par cette entreprise qui est également en charge de la fourniture et du rendement de la chaudière et de tout l’éclairage public – y compris dans le parking du quartier – basé sur la technologie LED.

Personnellement, que pensez-vous d’Eikenøtt ?

J’ai aujourd’hui la chance de gérer le premier éco-quartier de Suisse romande, ce qui me rend fier. A ce titre, je suis persuadé que cette expérience me permettra d’être encore plus sensible aux aspects écologiques et je suis conscient de ma responsabilité de transmetteur de valeurs auprès des résidents. Je me dois aussi de montrer l’exemple. Au lieu de venir en voiture sur mon lieu de travail, je m’y rends en vélo dès que je peux le faire.

Comment jugez-vous votre rôle ?

Le métier de Facility Manager est une activité de services mais il revêt également un caractère social. Je suis là pour expliquer, sensibiliser, mais aussi pour favoriser le vivre ensemble. Mon employeur – Facilitim / Groupe MK – projette d’ailleurs d’ouvrir à terme au sein de l’éco-quartier un « Service Center » pour offrir toutes sortes de prestations aux habitants d’Eikenøtt en s’appuyant sur des prestataires externes, à savoir : le ménage, le bricolage, le jardinage, le pressing, un service vacances, la gestion de jardins familiaux. Nous souhaitons aussi créer une plate-forme en ligne pour mettre les habitants en réseau et leur donner la possibilité d’accéder à nos services en quelques clics. L’objectif est également de proposer des animations de quartier pour favoriser l’échange et faire vivre la communauté.

 

Facility Manager, c’est quoi ?

Entré en fonction au mois de mars 2013, Timothy Poretti de la société Facilitim est aujourd’hui le Facility Manager d’Eikenøtt. Peu connu du grand public, ce métier de l’ombre est pourtant d’une grande utilité. En effet, sa tâche consiste à veiller à l’entretien des infrastructures, ce qui implique notamment la gestion de la conciergerie, du nettoyage ou encore des éventuelles défectuosités des bâtiments. Mandaté par les gérances ou les propriétaires, le Facility Manager propose également des services à la personne, il conseille et accompagne les résidents dans tout ce qui touche à leur logement et à la vie du quartier.

 

Eikenøtt en quelques chiffres

Avec 450 logements répartis sur une surface de 80'000 m2, l’éco-quartier d’Eikenøtt propose à ses résidents un mode d’habitation nouveau qui conjugue responsabilité sociale et environnementale. Mobilité douce, énergie renouvelable, installations respectueuses de l’environnement, tout a été pensé pour favoriser le développement durable et sensibiliser les habitants à l’auto-régulation en matière de consommation énergétique.

Aujourd’hui, 25% du quartier est sorti de terre. Les 150 résidents, répartis dans 88 logements et 5 bâtiments, représentent un taux d’occupation de 95%. D’ici la fin 2013, le chantier sera complété à 50% ; fin 2014, il devrait être terminé.

Partenaire du projet, SEIC a été choisie par les futurs propriétaires des bâtiments, pour fournir l’éco-quartier en énergie, à 80% renouvelable, en éclairage économique et en réseau de communication.